Ma participation à la Foire du Livre de Francfort 2017

La France, invitée d’honneur 2017

Du 9 au 15 octobre dernier, j’ai été invitée en tant que blogueuse à participer à la Foire du Livre de Francfort accompagnée d’un groupe de 7 autres blogueurs, français et allemands. Notre rôle était de couvrir l’événement sur les réseaux sociaux, de produire du contenu média, de faire des interviews et rédiger des articles. C’est aussi l’occasion pour moi d’inaugurer (enfin !) l’onglet culture sur le blog.

Plus grande foire aux livres du monde, la Foire du Livre de Francfort – la buchmesse – rassemble environ 300’000 visiteurs pour 7’000 exposants chaque année. Autant dire que l’on s’y perd vite (et je parle par expérience) ! Cette année, la France, et le français comme langue d’hospitalité étaient à l’honneur.

Cette rencontre a été coordonnée par l’Office franco-allemand pour la Jeunesse (OFAJ), qui est une organisation internationale au service de la coopération franco-allemande implantée à Paris, à Berlin et à Sarrebruck. Créé en 1963 par le Traité de l’Elysée, l’OFAJ a pour but d’encourage les relations entre les jeunes des deux pays et se décrit comme « un laboratoire pour les projets transfrontaliers et la coopération européenne » sur son site officiel.

IMG_2817

IMG_2723

Une équipe de blogueurs dépêchée pour l’évènement

En tant que blogueurs, nous étions logés près de la gare de Francfort, dans une auberge de jeunesse tous ensemble. Dans l’équipe:

Quant à notre QG situé en plein coeur du pavillon français, l’atelier numérique, il s’agissait du lieu où la fabrique se mettait en marche chaque matin au rythme des conférences de rédaction coordonnées par trois journalistes au tour à tour : Delphine Simon de France Inter, Martin Bodrero et Elvire Duvelle.

Ce qui est parti d’une organisation un peu de dernière minute a fini par se transformer en routine (plus ou moins) bien huilée où chacun s’est vite attribué les évènements qui l’intéressait – live tweet, article, story Instagram, photo-reportage… Plus ou moins libres de couvrir les conférences de notre choix, nous avons pu découvrir au gré de nos pérégrinations de halls en halls (il y en avait 6, chacun de 3 étages environ !) les surprises et secrets que renfermait la Buchmesse.

Un jour, un thème… et des VIP !

Politique, jeunesse, BD… Tout y est passé pour favoriser le traitement le plus large possible des différents événements et thèmes abordés. De même, la Foire a accueilli un grand nombre de journalistes, d’équipes radio et télé (Arte, France Info…), de maisons d’édition, et de personnalités connues : le Président français Emmanuel Macron, la Chancelière allemande Angela Merkel, la Reine de Belgique, plusieurs ministres allemands, de nombreux auteurs comme Paula Hawkins, Patrick Chamoiseau, Alain Damasio, Eric Vuillard, Laurent Gaudé, Leïla Slimani, Nancy Huston, Alain Mabanckou, Marie NDiaye, Dany Laferrière, des auteurs-chanteurs comme Gaël Faye, des illustrateurs tels que Pénélope Bagieu, Guillaume Long, Lisa Mandel, Cy, Guy Delisle…

IMG_2472

Le rôle de l’ONG Biblionef sur le pavillon

Si vous vous demandiez d’où sortent tous les livres qui ornent le pavillon français, c’est l’ONG Biblionef qu’il faut remercier. Biblionef a en effet prêté plus de 43’000 livres pour la scénographie du pavillon français, en partenariat avec l’Institut français.

L’organisation, qui dispose d’un fonds renouvelé de 250’000 livres, a travaillé dans 100 pays différents afin de donner accès à des livres neufs aux enfants de pays en développement qui n’y ont pas accès, ou aux enfants de pays développés pour lutter contre l’illettrisme.

De nombreuses opérations ont notamment été lancées en Afrique (Côte d’Ivoire, Niger, Madagascar, Île de la Réunion…) et un projet pluriannuel a été lancé en Tunisie qui s’étendra jusqu’en 2020.

IMG_2730

Se battre pour la culture, lutter contre l’illettrisme

Dominique Pace, fondatrice et directrice générale de Biblionef a entrepris ce projet il y a 25 ans déjà. L’idée est venue de suite à une interrogation sur les perspectives d’avenir pour la jeunesse suite à des rencontres avec des enfants vivant dans des cités insalubres ou isolés en camps puisqu’en effet, 751 millions de personnes à travers le monde sont analphabètes, soit 14% de la population mondiale. Or au deçà de 50% d’alphabétisation, il a été prouvé qu’aucun développement durable n’est possible, une situation qui est pourtant une réalité dans de nombreux pays encore aujourd’hui.

Les livres sont neufs, en français, récents, et choisis dans des stocks excédentaires d’éditeurs partenaires, de bibliothèques scolaires, publiques et associatives. L’an passé, l’ONG a mis à disposition 137’552 livres neufs choisis dans le cadre de 36 projets à travers le monde, alimentant ainsi 610 bibliothèques différentes et touchant environ 150’000 jeunes lecteurs.

IMG_2625

A suivre…

Après une semaine passée à Francfort, il y en a des choses à raconter ! Les prochains articles sur Minimal Trouble seront donc consacrés à mes rencontres de la Foire. Stay tuned guys.

4 Replies to “Ma participation à la Foire du Livre de Francfort 2017”

  1. Je pose mon like ! Ils sont publiés quand, les prochains articles ?

    1. Au taquet ! Selon le nombre prévus (déjà 4 ou 5 en prévision), ils s’étaleront sur deux semaines pour vous laisser le temps (et à moi aussi) de respirer 😉

        1. Heureuse que tu sois heureuse 😉

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :