Miracle morning, bullet journal, méthode konmari… je n’y arrive plus ! Se libérer des injonctions au bien-être

Depuis quelques années, les conseils bien-être et développement personnel pullulent dans les magazines, à la télévision, sur internet : levez-vous à 5h tous les matins pour optimiser votre journée et enfin avoir du temps pour vous ; troquez votre agenda classique contre un bullet journal – bujo pour les intimes – qui vous permettra d’organiser toutes vos tâches en une seule page ; créer un tracker quotidien pour vos objectifs ; débarrassez-vous de toutes vos possessions pour vous libérer…

STOP !

Étant moi-même la première intéressée par toutes ces tendances de développement personnel, n’en n’oublions pas la caractéristique principales : ce sont des tendances. J’aime à penser que le développement personnel, comme son nom l’indique, c’est quelque chose de personnel : chacun aura ses propres méthodes, des habitudes, ses routines. Certaines choses, malgré notre entêtement, pourront ne pas fonctionner pour nous. Par exemple rien ne sert de se forcer à se lever à 5h du matin pour faire 1h de yoga suivi d’une séance de méditation si vous finissez tard du travail et que vous n’êtes pas au lit avant minuit.

L’importance de la pleine conscience – le fameux concept de « mindfulness » – c’est d’être à l’écoute de soi-même. Certes, un délai est nécessaire afin de s’habituer aux changements de notre quotidien (et non, contrairement à ce que vous pouvez penser, ce délai n’est pas de 21 jours comme le martèlent beaucoup d’ouvrages et gourous de développement personnel). Mais une fois passé ce délai, ou si une trop grande résistance s’installe, peut-être est-il temps de reconsidérer cette nouvelle habitude que vous vouliez vous imposer, non ?

Les tendances de ces dernières années tournent autour de trois concepts principaux :

  • Gagner du temps : pour cela, rien de tel que de se lever aux aurores pour se débloquer une portion de temps rien qu’à nous. Après tout, en dormant, nous ne faisons rien, non ? Je ne pense pas avoir vraiment besoin de répondre à cette question, mais un rappel est toujours utile : le sommeil est essentiel à notre santé. Il est déterminant pour la croissance, la maturation cérébrale, le développement et la préservation de nos capacités cognitives, entre autres ! Alors plutôt que de faire la course après le « toujours plus en faire », peut-être est-il temps de réévaluer nos priorités, et favoriser le « mieux » au « plus ».
  • Organiser son temps : oui, tenir un agenda, qu’il soit papier ou dématérialisé est en général une bonne idée pour quiconque souhaiterait éviter d’oublier un rendez-vous personnel ou professionnel. Cependant, les bullet journals et les carnets spécialement développement personnels peuvent chez certaines personnes rajouter une pression supplémentaire, celle de remplir chaque case chaque jour : que devez-vous faire aujourd’hui ? quel est votre objectif principal ? envers quoi être vous reconnaissant(e) ? avez-vous fait votre méditation quotidienne ? …? Sans parler des modèles de bullet journals sur les réseaux sociaux faits à l’aquarelle, avec des designs magnifiques mais qui prendraient une weekend entier pour en dessiner deux pages ! Si cela vous arrive, rappelez-vous que le principe de base de ces carnets est d’optimiser votre temps, pas de vous en faire perdre ou de vous stresser davantage !
  • Optimiser son espace : bien que les vertus du minimalisme et des avantages de rangement de la méthode konmari aient fait de nombreux adeptes, là encore, sachez adapter ces préceptes à votre quotidien et vos valeurs. Ne garder que 4 verres et 4 sets de couverts aèrera certainement vos placards, mais ne sera certainement pas pratique pour recevoir vos proches qui devront amener leurs verres ou vous devrez vous tourner vers des verres jetables ! De même, si vous considérez que vos livres sont un élément essentiel de votre maison, pourquoi vous tourmenter et vous forcer à vous en débarrasser ?

L’aspect principal qui ressort de ces tendances bien-être est surtout la pression et le stress qu’elles peuvent générer chez certaines personnes, en général celles qui ont un côté perfectionniste. Ainsi, chaque précepte possède ses propres règles qu’il faut appliquer afin d’en retirer tous les bénéfices qui nous sont promis. Des règles ? Une caractéristique séduisante pour les personnes qui aiment garder le contrôle ! Ainsi, une fois le premier rangement fait, ou le premier bullet journal acheté, nous nous sentons plus calme, moins anxieuse, car nous nous rajoutons un cadre dans lequel vivre notre bien-être.

Le problème est que le contrôle ne tolère pas l’erreur, et les préceptes finissent par se rapprocher davantage d’injonctions que de conseils bien-être. Or la vie est imprévisible, et au premier manquement du rituel bien-être, c’est la catastrophe : nous culpabilisons, nous nous rabaissons, nous nous concentrons sur le négatif. Le dialogue qui s’installe en nous ressemble à ça : « si je ne suis pas à la lettre ces routines censées m’aider, il n’est pas étonnant que je n’aille pas mieux ! Tout est de ma faute ! Je ne fais rien de bien alors que tout le monde semble y arriver. Pourquoi pas moi ? » Cela vous semble familier ?

Le psychologue américain Daniel Wegner a identifié que les efforts conscients pouvaient avoir un effet paradoxal : plus nous nous fixons sur un objectif, plus nous sabordons nos chances de l’atteindre. À cela, le stress n’arrange rien. L’important ainsi est de se concentrer sur le moment présent, et non sur l’objectif ou le succès à venir car cette anticipation du futur est source d’anxiété. Rappelez-vous : le mieux est l’ennemi du bien : rien ne sert de multiplier plusieurs routines bien-être, qui plus est qui ne nous correspondent pas ! Accepter nos différences, et vivre alignés avec nos valeurs, c’est ça le début du bonheur !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut
%d blogueurs aiment cette page :